Bonjour chers amis de la famille Ackermann !!!

Je voulais vous parler aujourd'hui des club privés qui à l'origine étaient des Gentlemen's club !!! Mais comme disent les membres féminins de l'#excentrique #famille #ackermann, heureusement qu'il y en a pour femmes depuis longtemps !!!! #cyril le #pere #invisible mais #present est membre de quelques gentlemen's club, mais le plus grand spécialiste de ce genre de club est #morgan, dont même ma boss Sara Feld qui s'occupe de gérer la vie de #morgan est souvent débordée tellement il est invité partout dans le monde ... On peut observer des prémices des Gentlemen's clubs au début du xviie siècle : Ainsi Walter Raleigh créa un club qui se réunissait à la taverne The Mermaid, club dont William Shakespeare était membre. Un autre club, fondé par Ben Jonson, se retrouvait à la taverne du diable (The Devil Tavern). Plus tard les clubs se sont tournés vers la politique.

Les premiers clubs apparaissent entre Pall Mall et St. James’s Palace. Le quartier continue à être surnommé Clubland, même s'il est moins souvent appelé ainsi qu'auparavant. Ils remplacèrent les coffee houses au xviiie siècle et atteignirent le sommet de leur influence à la fin du xixe siècle. Ils étaient généralement formés de personnes qui partageaient les mêmes centres d'intérêt ou activités. Les jeux d'argent, principalement de cartes, étaient une activité centrale de ces clubs. D'autres tournaient autour de la politique, de la littérature, du sport, etc. Dans d'autres cas, c'était l'appartenance à une même force armée ou à une même université. Les plus anciens étaient très aristocratiques mais au fur et à mesure de leur développement le recrutement se démocratisa et un homme du xixe siècle pouvant être considéré comme un « gentleman » était sûr de trouver un club qui l'accueillerait.

Ces clubs étaient souvent des retraites confortables pour les hommes qui souhaitaient ne pas voir leur famille trop souvent, car longtemps l'accès au club fut interdit aux femmes. La plupart d'entre eux offraient ainsi des infrastructures pour passer la nuit sur place. Lieux de convivialité, le Gentlemen's club disposait souvent d'une bibliothèque et d'un fumoir à l'usage de ses membres, en général meublés confortablement (le fauteuil dit « club » y serait apparu au début du xxe siècle).

Les critères sociaux d'admission se sont progressivement assouplis aux xixe et xxe siècles. De même les femmes ont été progressivement admises dans de nombreux clubs.

famille-ackermann.com

Si la #famille #ackermann n'#existait pas, il aurait #fallu l’#inventer

 

FANFARONNE…LA FAMILLE ACKERMANN

FAMILLE-ACKERMANN.COM

https://www.facebook.com/pages/La-Famille-Ackermann/469094403145843

@clanackermann

FAMILLE-ACKERMANN

FAMILLE-ACKERMANN0

FAMILLE-ACKERMANN1

FAMILLE-ACKERMANN2